Des start-up en compétition pour amadouer les investisseurs

le
0
Des start-up en compétition pour amadouer les investisseurs
Des start-up en compétition pour amadouer les investisseurs

Quatre minutes pour attirer l'attention des investisseurs : plus de 80 start-up françaises et étrangères ont présenté mercredi chacune un projet innovant lors d'une rencontre à Paris dans l'espoir de lever des fonds pour franchir le cap de la maturité."Il faut mettre en avant les gens qui résolvent des problèmes importants dans le monde avec la technologie, il faut les célébrer comme des rock-stars!", lance l'organisateur de l'évènement, Xavier Duportet, au siège de la banque publique d'investissement Bpifrance à Paris.Son association Hello Tomorrow, qui met en relation les jeunes entreprises innovantes avec les industriels, les scientifiques et les investisseurs, a reçu en début d'année 3.600 dossiers de plus de 90 pays pour participer au concours international "Hello Tomorrow Challenge" qui se tiendra jeudi et vendredi à la Cité des Sciences et de l'Industrie.Seuls 30 projets dans six secteurs (transport et mobilité, énergie et environnement, matériaux et production, nouvelles technologies, agro-alimentaire, santé) ont été retenus en avril, dont cinq start-up françaises. Mais une cinquantaine d'autres avaient été invitées à Paris pour gagner en visibilité.Les 30 sélectionnés auront l'opportunité de se présenter à nouveau jeudi devant un vivier d'industriels et d'investisseurs dans l'espoir de repartir avec un de six prix de 15.000 euros.Vendredi, ces six finalistes concourront devant un jury de 60 industriels, investisseurs, entrepreneurs et chercheurs. Le lauréat se verra décerner 100.000 euros à l'issue de cette compétition.Ladislas de Toldi, 27 ans, entend bien être de la fête. Il a été le dernier à passer son premier grand oral mercredi : "30 secondes après, j'ai été approché par deux investisseurs, un Américain et un Français", se réjouit le co-fondateur de Leka, une jeune pousse spécialisée dans la robotique pour les enfants autistes, créée en novembre.Son objectif : lever ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant