Des soupçons d'armes chimiques  en Syrie

le
0
Le régime et la rébellion s'accusent mutuellement d'avoir utilisé des armes non conventionnelles près d'Alep.

Que s'est-il vraiment passé mardi, pendant l'attaque qui a fait au moins 31 morts à Khan al-Assal, au sud-ouest d'Alep? Depuis deux jours, le gouvernement syrien et les rebelles s'accusent mutuellement d'avoir utilisé des armes chimiques, pour la première fois en deux ans de conflit en Syrie. Bien qu'aucune confirmation indépendante et officielle ne soit encore intervenue, les suspicions qu'une ou l'autre partie se soit réellement servie d'armes non conventionnelles ont été renforcées mercredi. Pas seulement par les témoignages et les photos venus d'Alep. Mais par les déclarations de certains responsables internationaux.

Pour Yuval Steinitz, le tout nouveau ministre du Renseignement israélien, il est «apparemment clair» que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie. «Nous ne pouvons laisser ces armes tomber aux mains de terroristes», a préve...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant