Des sols américains trop secs pour le blé et le maïs

le
0

Commodesk - La pire sécheresse depuis 1956, qui a sévi aux Etats-Unis l'été dernier, continue de menacer les récoltes. Plus de la moitié des Etats-Unis en est toujours victime et 5,6% du territoire est touché par une « sécheresse extrême » selon l'Observatoire américain de la sécheresse.

Les menaces sont réelles sur les rendements de blé d'hiver, qui recouvre 16,72 millions d'hectares, et sur le maïs qui sera semé en avril. Les prévisions de surfaces d'Informa Consulting pour 2013-2014, annoncent 40 millions d'hectares de maïs, en hausse de 4% par rapport aux surfaces, déjà records, de l'année précédente.

La sécheresse des sols est encore trop importante pour assurer des récoltes conséquentes. L'Iowa, le plus grand état producteur de maïs et de soja du pays, était toujours classé, au 1er janvier, en état de sécheresse extrême. La neige tombée dans le Midwest, cette semaine, a limité les dégâts, mais elle n'est pas suffisante pour humidifier les sols.

Le service météorologique américain a tout de même noté un retour de la pluie du Texas à la Caroline du Sud.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant