Des soldats turcs forment des forces irakiennes près de Mossoul

le
0
 (Précisions sur les forces entraînées par les turcs) 
    ISTANBUL, 4 décembre (Reuters) - Des centaines de soldats 
turcs ont été envoyés dans la région de Mossoul pour entraîner 
des forces irakiennes qui se préparent à lancer une offensive 
contre la grande ville du nord de l'Irak contrôlée par le groupe 
Etat islamique (EI), a-t-on appris vendredi de source 
sécuritaire turque. 
    "Les soldats turcs sont arrivés dans la région de Bachika", 
a dit la source en évoquant un secteur montagneux situé au 
nord-est de Mossoul. "Un bataillon est déployé dans la région", 
a-t-elle ajouté sans fournir de chiffre précis. 
    Selon cette source, les soldats étaient déjà stationnés au 
Kurdistan irakien et ont été acheminés à Bachika jeudi soir, 
sous escorte d'une vingtaine de véhicules blindés turcs et la 
coalition internationale qui lutte contre l'EI a été informée de 
cette initiative. 
     A Washington, deux responsables de l'armée américaine ont 
dit être au courant du déploiement turc dans le nord de l'Irak 
mais précisé que celui-ci ne s'inscrivait pas dans le cadre des 
activités de la coalition. 
    Le camp d'entraînement que les soldats turcs ont rejoint est 
utilisé par une milice appelée Hachid Watani (Mobilisation 
populaire), majoritairement composée d'arabes sunnites, anciens 
policiers et volontaires originaires de Mossoul. Cette force a 
été constituée par l'ancien gouverneur de la province, Athil al 
Noudjaifi, qui entretient de bonnes relations avec la Turquie. 
    La présence de soldats turcs au Kurdistan irakien est une 
question sensible, Ankara ayant repris les hostilités avec les 
séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et 
bombardant régulièrement leurs camps dans le nord de l'Irak. 
    D'après un autre responsable turc, des soldats turcs sont 
déployés en Irak "depuis deux ou trois ans" pour y former des 
forces irakiennes, notamment la milice Hachid Watani. "Cette 
mission s'inscrit dans ce cadre", a-t-il ajouté. 
     
 
 (Humeyra Pamuk et Orhan Coskun, avec Isabel Coles à Bagdad et 
Phil Stewart à Washington; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant