Des soldats turcs commencent à quitter une base en Irak-source

le
0
    ANKARA, 14 décembre (Reuters) - Des soldats turcs ont 
commencé lundi à quitter la base où ils étaient stationnés 
depuis quelques semaines près de Mossoul en Irak, a annoncé un 
responsable turc, après les protestations émises par Bagdad 
auprès des Nations unies. 
    Le gouvernement irakien avait révélé début décembre que 
plusieurs centaines de soldats turcs étaient arrivés à son insu 
dans le camp de Bachika et avait qualifié ce procédé d'hostile. 
    La Turquie avait répondu que ses militaires étaient là pour 
protéger une mission internationale de formation des forces 
irakiennes qui sont en phase de préparation pour une grande 
offensive visant à reprendre Mossoul, prise par l'Etat islamique 
en juin 2014. 
    Vendredi, les services du Premier ministre turc Ahmet 
Davutoglu ont annoncé une réorganisation du personnel militaire 
au camp de Bachika à la suite de discussions avec les autorités 
irakiennes pour régler ce différend. 
    La veille, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait 
déclaré qu'il était hors de question que l'armée turque se 
retire totalement d'Irak.  ID:nL8N13Z4QF  
    "Dans le cadre du nouvel accord, un convoi de 10 à 12 
véhicules transportant une partie de nos troupes à Bachika est 
parti vers le nord de l'Irak", a déclaré lundi un responsable 
turc. Il n'a pas dit quel était son lieu de destination. 
    Vendredi, le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a 
demandé à son ministère des Affaires étrangères de déposer 
plainte auprès du Conseil de sécurité des Nations unies sur la 
présence des forces turques.  ID:nL8N14101M  
 
 (Tulay Karadeniz et Orhan Coskun; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant