Des soldats libanais blessés par des kamikazes près d'Arsal

le
0
 (Précisions, nouveau bilan) 
    BEYROUTH, 30 juin (Reuters) - Sept soldats libanais ont été 
blessés vendredi lors d'une opération dans deux camps de 
réfugiés syriens dans la région d'Arsal, dans le nord-est du 
pays, pendant laquelle cinq kamikazes ont fait exploser leurs 
charges, a annoncé l'armée libanaise. 
    Un sixième homme a lancé une grenade sur les militaires, 
blessant quatre d'entre eux, ajoute-t-elle dans un communiqué. 
    Les trois autres soldats blessés l'ont été lorsqu'un 
kamikaze a actionné sa ceinture explosive devant une patrouille 
qui recherchait des islamistes présumés dans les camps situés 
près de la frontière syrienne. Les quatre autres kamikazes n'ont 
pas fait de victime. 
    La région d'Arsal est régulièrement le théâtre de combats 
entre l'armée libanaise et des groupes islamistes infiltrés de 
Syrie. En 2014, des combattants de l'Etat islamique (EI) et du 
Front al Nosra, lié à Al Qaïda, s'étaient brièvement emparés de 
la ville et avaient pris une vingtaine de militaires en otage. 
Les affrontements avaient fait des dizaines de morts. 
 
 (Tom Perry et Suleiman al-Khalidi; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant