Des snipers défient les observateurs en Syrie

le
0
Le secrétaire général de la Ligue arabe a reconnu qu'il y avait toujours des tireurs embusqués dans les villes rebelles syriennes, en dépit de la présence sur le terrain d'une soixantaine d'observateurs arabes.

Divisée sur la mission de ses observateurs en Syrie, la Ligue arabe s'efforce de conjurer le spectre de son échec et de rétablir sa crédibilité. Cet effort a pris lundi la voix du secrétaire général de l'organisation panarabe, Nabil al-Arabi, lequel a admis qu'il y avait toujours des tirs et des tireurs embusqués dans les villes rebelles de Syrie, en dépit de la présence sur le terrain d'une soixantaine d'observateurs arabes. «Il faut un arrêt total des tirs», a-t-il déclaré, en fondant son constat sur les «derniers rapports» reçus par téléphone des observateurs sur place.

Cette fermeté de ton à l'encontre de Damas dissone nettement avec les déclarations faites samedi par le chef de la mission des observateurs de la Ligue, le très contesté général soudanais Mohammed al-Dhabi. Celui-ci avait en effet récusé les constatations d'un de ses observateurs qui disait avoir vu des snipers de ses «propres yeux».

Le président du Parlement arabe, l'instance consul

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant