Des semaines pour régler les problèmes de moteur d'A400M-Safran

le
0
    MONTLUÇON, Allier, 5 avril (Reuters) - Les nouveaux 
problèmes du moteur de l'A400M prendront entre quelques semaines 
et quelques mois à être réglés, a estimé mardi le directeur 
général de Safran  SAF.PA , l'un des quatre motoristes de 
l'avion de transport militaire d'Airbus Group  AIR.PA . 
    Le groupe européen d'aérospatiale et de défense a annoncé 
vendredi dernier avoir identifié deux problèmes distincts dans 
les moteurs de l'A400M mais a confirmé son objectif d'en livrer 
plus de 20 unités cette année. 
    "Il n'y a pas de retard aujourd'hui en livraison", a dit de 
son côté Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, à des 
journalistes en marge d'une visite du ministre de la Défense 
Jean-Yves Le Drian dans l'usine du groupe à Montluçon (Allier). 
    "Je ne vois pas le problème à court terme mais il y a un 
problème de fiabilité sur la durée, on va le régler", a-t-il 
ajouté, expliquant que le fournisseur de la pièce concernée y 
travaillait. 
    La réalisation du programme est confiée à Airbus Defence and 
Space Espagne. Le moteur, lui, est réalisé par EPI (Snecma, le 
britannique Rolls-Royce  RR.L , l'allemand MTU  MTXGn.DE , et 
l'espagnol ITP).   
    Airbus Group avait mis en garde lors de la publication de 
ses résultats annuels fin février sur le risque subsistant pour 
l'A400M, déjà victime de plusieurs retards. 
    Le groupe discute d'un nouveau calendrier de développement 
des capacités militaires et de livraisons avec ses pays clients 
- Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Turquie et Belgique. 
    La France, qui a mis en service l'A400M et en exploite 
actuellement huit, attend six appareils cette année. 
    "J'espère que les problèmes de moteurs s'arrangeront mais je 
fais confiance à ceux qui sont dans la fabrication de ces 
moteurs (...) pour régler ces difficultés", a de son côté 
déclaré Jean-Yves Le Drian. 
    La France a acquis début 2016 quatre C130 à Lockheed Martin 
 LMT.N , utilisés pour les Black Hawk américains, pour répondre 
aux "aléas" de l'avion européen.   
    Airbus Group, qui estime le marché des A400M entre 300 et 
400 unités au cours des 20 à 30 prochaines années, a enregistré 
174 commandes, avec un seul client à l'export, la Malaisie. 
    Jean-Yves Le Drian s'est rendu mardi chez Safran à 
l'occasion de la signature de l'acquisition du drone tactique 
Patroller pour l'armée de terre française.  
    La Direction générale de l'armement (DGA) a choisi en 
janvier ce drone, qui sera construit à Montluçon, au détriment 
du Watchkeeper de Thales  TCFP.PA  pour un montant de quelque 
300 millions d'euros.   
 
 (Cyril Altmeyer, édité par Gwénaëlle Barzic) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant