Des sans-abri pour nettoyer Fukushima

le
0
Vue aérienne des réacteurs 5 et 6 de la centrale de Fukushima.
Vue aérienne des réacteurs 5 et 6 de la centrale de Fukushima.

"Ils nous disent : Vous cherchez du travail ? Vous avez faim ? On répond oui , et ils nous offrent un job", raconte Shizuya Nishiyama, dans une vidéo diffusée par France 3. Ce sans-abri de Sendai, à 80 km de Fukushima, comme ses camarades de galère, se voit en fait proposer d'aller travailler comme nettoyeur à la centrale nucléaire sinistrée. Ils y sont payés 6 euros de l'heure, dont sont déduits logement et nourriture.

"On traîne ici avec nos sacs, on tourne autour de la gare, on est faciles à repérer", explique Shizuya. Les entreprises payent des intermédiaires pour recruter ces sans-abri, 80 euros par tête.

Les employés de la centrale ne peuvent plus travailler

C'est un pasteur qui a révélé l'affaire. Ces sans-abri, il les côtoie pour avoir ouvert un centre de jour pour ceux qui ont perdu leur habitation après le tsunami de 2011. "Les employés de la centrale ont déjà atteint les limites de l'irradiation et ne sont plus autorisés à travailler. On masque la pénurie de personnel qualifié en recrutant des sans-abri qui ne savent pas qu'ils risquent leur vie", explique-t-il.

Le tsunami du 11 mars 2011 a fait 20 000 morts et disparus. À la centrale nucléaire Fukushima, il faudra 40 ans pour démanteler les réacteurs ravagés.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant