Des sanctions requises contre Platini et Blatter à la FIFA

le
0
LA COMMISSION D'ÉTHIQUE DE LA FIFA REQUIERT DES SANCTIONS CONTRE PLATINI ET BLATTER
LA COMMISSION D'ÉTHIQUE DE LA FIFA REQUIERT DES SANCTIONS CONTRE PLATINI ET BLATTER

BERNE (Reuters) - La commission d'éthique de la FIFA a annoncé samedi avoir bouclé son enquête sur le président de l'instance mondiale du football, Sepp Blatter, et le président de l'UEFA Michel Platini, tous deux suspendus, et avoir réclamé des sanctions à leur encontre.

Son rapport d'enquête a été remis au juge Hans-Joachim Eckert, chargé des questions d'éthique à la FIFA, en vue d'une décision finale, lit-on dans le communiqué de la Fédération internationale de football.

Sepp Blatter et Michel Platini ont été suspendus le 8 octobre dernier pour 90 jours au moins, à la suite de l'ouverture par la justice helvétique d'une procédure pénale contre Blatter, liée notamment au versement en 2011 de deux millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à Michel Platini pour une mission réalisée de 1998 à 2002.

Les deux hommes ont été déboutés cette semaine de leur demande visant à faire annuler cette suspension.

La chambre d'investigation de la commission d'éthique de la FIFA a remis ses rapports définitifs, contenant des demandes de sanctions contre Blatter et Platini, à la chambre de jugement, présidée par Hans-Joachim Eckert.

"Pour des raisons de protection de la vie privée et en raison du principe de la présomption d'innocence, la chambre ne publiera pas les détails de ces rapports et les sanctions requises contre les deux dirigeants", a indiqué la FIFA dans son communiqué.

La chambre de jugement a indiqué dans un communiqué distinct qu'elle "décidera en temps et en heure du lancement ou non d'une procédure formelle de jugement".

Blatter est président de la FIFA depuis 1998. Quant à Michel Platini, à la tête de l'UEFA depuis 2007, il faisait figure, jusqu'à sa suspension, de favori pour succéder à Blatter lors de l'élection fixée au 26 février à la présidence de la FIFA.

Michel Platini compte contester le rejet de son appel contre sa suspension de 90 jours devant le Tribunal arbitral du sport (Tas).

(Brian Homewood; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant