Des salariés de Lafarge en grève de la faim

le
0
Depuis une semaine, douze employés du site de Frangey campent devant le siège de l'activité cimenterie du groupe à Saint-Cloud. Ils manifestent contre la fermeture prévue de leur usine en 2013. Avec une vidéo de BFMTV

Pour sauver leurs emplois, douze salariés de l'usine Lafarge de Frangey, dans l'Yonne, ont choisi l'arme de la faim. Ils entament ce mardi leur huitième jour consécutif sans s'alimenter. Leur campement de cinq tentes, dans lesquelles ils ont placé des lits de camps, est placé juste sous les fenêtres de la direction de l'activité cimenterie du groupe, à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine.

Par cette action forte, ces salariés, joints par le maire de la commune de l'Yonne, espèrent pousser Lafarge à revenir sur sa décision, annoncée fin mai, de fermer leur usine. Le site de Frangey, vieux de plus de 80 ans et qui emploie 74 salariés, doit progressivement fermer ses portes l'an prochain pour une fermeture définitive en avril 2013. Lafarge justifie sa décision par «un marché local qui se réduit, une surcapacité de 40% et une incapacité du site à produire le ciment qui répond aux nouvelles normes environnementales».

La CGT, syndicat majoritaire dans l'usine, balaye

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant