Des retraités escroquent Pôle emploi d'un million d'euros

le
1

BORDEAUX (Reuters) - Un couple de retraités a été mis en examen à Bordeaux après avoir obtenu frauduleusement plus d'un million d'euros de Pôle emploi en présentant de faux dossiers de chômage, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'enquête.

L'homme, âgé de 58 ans, et la femme, 64 ans, ont été mis en examen il y a deux semaines pour "obtention frauduleuse d'une allocation d'aide aux travailleurs privés d'emploi, escroqueries et tentatives d'escroqueries, faux et usage de faux" et laissés en liberté sous contrôle judiciaire.

L'affaire a été mise au jour par des agents de contrôle spécialisés dans la lutte contre la fraude de Pôle emploi, comme le révélait mercredi le journal Sud-Ouest.

Ils ont découvert que ces deux personnes, déjà connues des services de police, avaient présenté depuis 2007 dans plusieurs agences de Pôle emploi en Gironde des dossiers comprenant de faux documents.

Dans les dossiers se trouvaient des documents pour justifier un domicile, de faux papiers d'identité, un faux contrat de travail...

Durant plus de deux ans, ils ont ainsi amassé un pactole qu'ils semblent avoir dilapidé en menant un train de vie élevé.

Saisie à la suite d'une plainte de Pôle emploi Aquitaine, la Direction des affaires économiques et financières de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux a pu mettre en évidence des erreurs matérielles dans le système, ce qui a perdu les auteurs de l'escroquerie.

Claude Canellas, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8563837 le mercredi 26 oct 2011 à 19:25

    voila la rigueur de l'administration ..