Des résultats anticipés sur twitter ont peu de chance d'invalider le scrutin

le
0
INTERVIEW - Pour le spécialiste du droit constitutionnel Didier Maus, même si les premiers résultats de la présidentielle sont diffusés avant 20 heures via les réseaux sociaux, le scrutin ne devrait pas en être dénaturé.

LE FIGARO - Les électeurs pourraient connaître via internet ou Twitter les résultats de l'élection présidentielle plus d'une heure avant leur divulgation officielle? Cela ne risque-t-il pas de dénaturer le scrutin?

Didier MAUS - Il est très difficile de prévoir quelle pourrait être l'influence d'une diffusion anticipée des résultats des sondages «sortie des urnes» sur les derniers électeurs, dans les bureaux de vote qui ferment à 19 ou 20 heures. Il n'y a un risque d'altération de la sincérité du scrutin que si l'on parvient à prouver qu'il y a eu une influence décisive. Or, cela est quasiment impossible, même dans l'hypothèse d'un résultat définitif très serré entre les candidats.

Les électeurs, en apprenant par exemple le retard de leur candidat, n'auront-il pas le réflexe de se ruer dans les bureaux de vote encore ouverts pour inverser la tendance?

Personne ne peut répondre à cette question. Tous les cas de figure sont imaginables, y compris, pour des él

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant