Des réseaux terroristes indonésiens très affaiblis

le
0
La Jemaah Islamiyah, responsable d'attentats meurtriers entre 2002 et 2004, a été largement décapitée et remplacée par des groupuscules indépendants.

Les autorités indonésiennes restent très prudentes. L'attentat perpétré ce mercredi contre l'ambassade d'Indonésie à Paris constitue pour elles une surprise: un pays qui fait profil bas à l'international, et dont la politique étrangère officielle est d'avoir «zéro ennemi», ne s'attend pas vraiment à faire l'objet d'une attaque en dehors de ses frontières. Le chef de l'agence de renseignements tout comme le ministre des Affaires étrangères attendent les résultats de l'enquête française pour se prononcer.

Ce n'est pourtant pas une première. En 2004, déjà, une bombe avait explosé devant la représentation indonésienne à Paris. Bien que l'enquête sur les responsables de cet attentat n'ait jamais abouti, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères indonésien l'a qualifié d'«incident local», ne portant pas atteinte à la sécurité nationale.

Vidéo BFM. Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil. brightcove.createExperiences()...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant