Des républicains marqués par les divisions des primaires

le
0
Le parti espère retrouver une unité, malgré Ron Paul et Todd Akin, pour atteindre leur objectif: faire tomber Obama.

«L'unité du parti républicain? Vous voulez rire! Nous sommes très divisés», s'est écriée Kathy Gornick, déléguée du Kentucky. C'était dimanche après-midi, sous une pluie chaude, à la sortie d'un gigantesque meeting organisé par le candidat présidentiel libertarien Ron Paul à l'université de Floride du Sud, à Tampa. Les esprits étaient échauffés et l'ambiance électrique, tandis que le vieux congressman texan de 77 ans, le seul à avoir maintenu ses délégués jusqu'à la convention, faisait ses adieux à ses fans, fascinés par son refus des modes, son humour un brin anarchiste et ses slogans anti-État de liberté, d'austérité et de refus des aventures extérieures. Porteur d'une véritable révolution de terrain dans les rangs de la nébuleuse conservatrice, notamment chez les jeunes et les anciens militaires, Ron Paul, qui contrôle les délégations de trois États, a fini par concéder la défaite et accepté de ne pas faire trop de vagues, au terme d'âpr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant