Des religieux saoudiens pour le djihad contre Assad et ses alliés

le
3

RYAD, 5 octobre (Reuters) - Une cinquantaine de religieux saoudiens appellent lundi les pays arabes et musulmans à apporter un soutien "moral, matériel, politique et militaire" aux acteurs du "djihad" en Syrie contre le gouvernement de Bachar al Assad et ses alliés russe et iranien. Dans une pétition diffusée en ligne, ils estiment que "les combattants de la guerre sainte en Syrie défendent la nation musulmane dans son ensemble" et jugent que s'ils sont battus, les pays de l'islam sunnite tomberont tous les uns après les autres. Ryad a dénoncé le déclenchement, mercredi dernier, de l'intervention de l'aviation russe en Syrie en soutien au régime de Bachar al Assad, membre de la communauté alaouite, une branche de l'islam chiite. Dans leur communiqué, ces religieux, qui ne sont pas affiliés aux autorités saoudiennes, comparent l'intervention russe à l'invasion de l'Afghanistan par l'armée soviétique en 1979. Le pouvoir saoudien, à l'instar de la Turquie et d'autres Etats du Golfe, est l'un des principaux appuis de la rébellion en lutte contre Assad mais se soucie également de l'emprise de groupes islamistes, à commencer par l'organisation Etat islamique (EI), sur l'opposition armée au régime syrien. Des chasseurs-bombardiers saoudiens ont participé en Syrie aux frappes de la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l'EI. Le clergé officiel a déjà qualifié la guerre civile syrienne de guerre sainte, ou djihad, mais a également dénoncé l'Etat islamique et Al Qaïda et interdit aux fidèles d'aller participer aux combats ou de fournir de l'argent hors circuits gouvernementaux. Les 53 signataires de la pétition, dont des figures du mouvement islamiste ayant eu par le passé maille à partir avec la monarchie saoudienne, prennent le soin de ne pas contredire cette ligne. Ainsi, ils n'appellent pas les Saoudiens à participer au conflit en Syrie. Mais ils se gardent aussi de toute condamnation des voyages dans l'objectif d'aller combattre au côté de l'opposition armée. Leur lettre, qui emploie des termes méprisants pour désigner l'Iran chiite et la communauté alaouite d'Assad, présente également l'implication de la Russie comme une croisade chrétienne orthodoxe en terre d'islam et reproche à la coalition mise en place par Washington de ne pas fournir de missiles sol-air aux rebelles. Les religieux évoquent même une "coalition occidentalo-russe" qui mène "avec les safavides (les iraniens) et les noussaïris (les alaouites) une véritable guerre contre le peuple sunnite et ses pays". (Angus McDowall; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2687570 le mardi 6 oct 2015 à 08:24

    Je vais finir par bien aimer les russkoffs !

  • bordo le lundi 5 oct 2015 à 17:19

    Les masques tombent : les saoudiens soutiennent évidemment l'état islamique

  • aiki41 le lundi 5 oct 2015 à 16:52

    et nous, pauvres français, allons nous ingérer dans ces affaires en affichant que nous portons (par la violence) la vérité, celle de notre démocratie gérée par une élite