Des recrues déjà au top

le
0
Des recrues déjà au top
Des recrues déjà au top

Face au recrutement à coup de millions du PSG ou de Monaco, l'OM a opposé un Mercato intelligent selon les dires des observateurs. Un qualificatif qui s'est confirmé ce dimanche pour l'entame de la saison de Ligue 1 à Guingamp. Certes, il ne faudra pas oublier que l'EAG a tout fait pour faciliter le travail des attaquants olympiens. Mais Elie Baup pourra longtemps se féliciter de l'activité débordante de Dimitri Payet, de l'impact déjà décisif sur le jeu de Gianelli Imbula ou encore des promesses de Benjamin Mendy. Si ce dernier a eu tendance à s'oublier dans la couverture de son côté gauche, il a aussi montré beaucoup d'abnégation et de velléité offensive, notamment en seconde période. On pourra toujours dire que l'ancien Havrais a offert quelques boulevards aux attaquants guingampais mais il a aussi souvent joué juste dans ses transmissions et ses centres, participant à la fluidité du jeu. La fébrilité de la charnière Nicolas Nkoulou-Souleymane Diawara n'a pas arrangé les affaires de l'ancien du HAC.

Imbula maître dans son jardin du Roudourou

Au milieu du terrain, Giannelli Imbula a semblé se sentir comme à la maison sous son nouveau maillot. Il faut dire que le nouveau joueur de l'OM évoluait dans son jardin de la saison passée, à Roudourou. En se projetant rapidement vers l'avant, le jeune joueur d'origine congolaise a justifié les 7,5 millions d'euros investis par les dirigeants phocéens. Sur le deuxième but signé Payet, c'est lui qui créé le décalage par sa justesse technique. Il montrera plus tard une autre palette de son talent en tentant sa chance de 25 mètres du gauche. Une frappe qui passera au-dessus du but de Samassa. Avec un joueur de ce style, l'OM semble avoir enfin trouvé un relais technique (87% de passes réussies en première période) et physique des plus performants. Ce que n'arrivait pas à apporter Joey Barton la saison passée ou seulement par intermittence Benoît Cheyrou. En deuxième période, c'est encore lui qui s'est mué en premier relanceur. Il a aussi bien été débarrassé des tâches défensives par l'abattage incroyable de Romao.

Payet, un doublé plein de promesses

En attaque, Dimitri Payet a inscrit un doublé plein de promesses pour sa première avec l'OM en Ligue 1. Difficile de faire mieux. D'autant que l'ancien Lillois a aussi beaucoup participé au jeu et son entente avec Gignac et Valbuena a semblé déjà au point. On pourra juste lui reprocher d'avoir manqué une occasion en or à la 58eme minute de jeu. Et les autres joueurs de l'effectif se sont plutôt mis au diapason. Mathieu Valbuena a été omniprésent et ultra-performant. Il aurait même pu marquer l'un des buts de l'année sur un retourné acrobatique. Steve Mandanda, en stoppant le penalty de Yatabaré, a aussi largement participé au succès de l'OM. André-Pierre Gignac a eu le mérite d'être là au bon moment et a souvent joué comme un point de fixation important dans le jeu marseillais. André Ayew a lui aussi fait du bon travail. Quand on pense que l'OM avait encore Jordan Ayew, Morgan Amalfitano, tous deux entrés en cours de jeu, ou encore Benoît Cheyrou sur le banc, et que Saber Khlifa n'était pas qualifié, cela promet vraiment pour la suite?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant