Des rebelles syriens reprennent deux villages à l'EI au nord d'Alep

le
0

(Précisions) BEYROUTH, 21 novembre (Reuters) - Un groupe de rebelles syriens a annoncé samedi la reconquête de deux villages qui étaient depuis août aux mains des djihadistes de l'Etat islamique (EI) au nord d'Alep, près de la frontière avec la Turquie. Le Djabhat al Chamia (Front du Levant), qui opère dans les zones rurales au nord d'Alep, a déclaré avoir repris le village de Delha à la suite d'une offensive lancée vendredi matin. Un autre groupe, Liouaa Soultan Mourad, a pris le village de Hardjaleh. "La libération de ces deux villages est importante, cela va permettre de reprendre à l'EI tous les autres villages du secteur", a dit Haïtham Abou Hammo, qui dirige le bureau de presse du Djabhat al Chamia. Le Front du Levant a diffusé des photographies de quatre hommes jeunes, présentés comme étant des combattants de l'EI faits prisonniers. Le groupe rebelle dit aussi avoir neutralisé des centaines d'engins explosifs dans les deux localités et leurs environs. Avant d'être pris en août par l'EI, les deux villages avaient été abandonnés aux insurgés de Djabhat al Chamia par le Front al Nosra, groupe djihadiste affilié à Al Qaïda. Le Front al Nosra avait quitté le secteur alors que la Turquie et les Etats-Unis envisageaient de lancer des opérations aériennes pour déloger les djihadistes de la zone frontalière turco-syrienne. Ankara et Washington voulaient alors créer une zone-tampon et chasser l'EI d'un rectangle de territoire longeant environ 80 km de frontière, pour n'y laisser que les rebelles soutenus par les Américains. Mais les djihadistes avaient lancé une grande offensive contre les insurgés et conquis plusieurs villages, dont Delha et Hardjaleh. (Mariam Karouny; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant