Des raids turco-US ont tué plus 50 combattants de l'EI - agence

le
0

(Actualisé avec précisions sur les frappes, § 4) ISTANBUL, 1er novembre (Reuters) - Des frappes aériennes menées par les aviations turque et américaine samedi en Syrie ont fait plus de 50 morts dans les rangs de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), rapporte l'agence de presse Anadolu citant dimanche des sources proches des services de sécurité. Une trentaine de djihadistes ont été blessés, ajoute Anadolu. Un haut responsable gouvernemental turc avait déclaré samedi à l'agence Reuters que l'aviation turque avait mené des raids contre des cibles de l'EI. Des chasseurs américains, ajoutait-on de même source, ont apporté leur soutien à ces raids. En revanche, aucune force terrestre n'a été engagée dans ces raids. Selon Anadolu, six chasseurs F-16 de l'armée turque ayant décollé de la base d'Inçirlik, dans le sud de la Turquie, ont participé à ces frappes. Huit cibles de l'EI se trouvant à cinq kilomètres de la frontière entre la Turquie et la Syrie ont été visées. Le pouvoir turc s'est engagé cet été à mener un rôle plus actif dans le combat contre l'EI dans le cadre d'une "guerre synchronisée" déclenchée par le président Recep Tayyip Erdogan contre le groupe djihadiste et contre les bases des séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). La justice turque a révélé cette semaine qu'une cellule de l'Etat islamique établie à Gaziantep, dans le sud-est du pays, était responsable de la vague d'attaques sur le sol turc qui a culminé le 10 octobre dernier par un double attentat suicide qui a fait une centaine de morts à Ankara. (voir ID:nL8N12S3H3 ) (Daren Butler avec Orhan Coskun à Ankara; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant