Des quotidiens absents des kiosques

le
0
Depuis quelques jours, certains quotidiens ne peuvent pas paraître. C'est la conséquence du conflit entre la CGT du Livre et Presstalis, la messagerie qui distribue 80 % de la presse en France.

Ce matin, le quotidien Les Échos était absent des kiosques. Dimanche, c'était le triste sort du Journal du Dimanche et vendredi dernier, Le Figaro avait été le premier quotidien dont la parution avait été stoppé par la CGT du livre de Presstalis.

La messagerie qui distribue pratiquement 80 % de la presse en France et la totalité des quotidiens est dans une situation financière difficile. Un administrateur ad hoc a été nommé pour faciliter la mise en œuvre d'un plan de financement destiné à assurer la pérennité de Presstalis. Sa mission touche à sa fin le 30 septembre. Après cette date, le tribunal de commerce de Paris doit décider de valider ou non le plan de financement stratégique

Or ce plan prévoit la suppression d'un millier de postes, soit environ la moitié des effectifs de Presstalis. Un bras de fer est donc engagé entre le syndicat du Livre CGT et la messagerie, dont les groupes de presse sont actionnaires.

LIRE AUSSI:

» À nos lecteurs

» Délai d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant