Des questions se posent sur la fiabilité d'Ankara dans la lutte contre l'EI-Ayrault

le
0
 (Actualisé avec nouvelles déclarations, précisions) 
    PARIS, 17 juillet (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a estimé 
dimanche que des questions se posaient sur la "fiabilité" de la 
Turquie dans la lutte contre l'Etat islamique et indiqué que ce 
sujet serait abordé lors d'une réunion de la coalition 
internationale la semaine prochaine.  
    "La semaine prochaine à Washington à la réunion à laquelle 
je vais participer, il y aura mon homologue turc qui sera 
présent et son collègue de la Défense", a dit le chef de la 
diplomatie française sur France 3. 
    Avec le ministre français de la Défense "Jean-Yves Le 
Drian", nous poserons clairement des questions pour comment 
faire pour combattre encore plus Daech (acronyme arabe de 
l'EI-NDLR)en Syrie", a-t-il ajouté.  
    Prié de dire si la Turquie restait un allié fiable dans la 
lutte contre l'organisation djihadiste, il a répondu : "Il y a 
des questions qui se posent et nous les poserons. Il y a une 
part de fiabilité et une part de suspicion, il faut être 
sincère."    
    La Turquie est un "grand pays, qui a une situation 
stratégique, qui est membre de l'OTAN, qui est le premier pays 
frontalier de la Syrie, qui accueille deux millions et demi de 
réfugiés sur son territoire, et donc qui est un allié", a 
poursuivi Jean-Marc Ayrault. 
    L'entourage du ministre a précisé un peu plus tard qu'il ne 
remettait pas en cause le fiabilité de la Turquie dans le combat 
contre l'Etat islamique et qu'Ankara restait un allié clef dans 
la lutte contre l'organisation djihadiste.  
 
 (John Irish et Marine Pennetier) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant