Des propositions choc pour lutter contre la corruption des élus

le
2
Aller plus loin dans le cumul des mandats, interdire aux politiques de se présenter à des élections s'ils ont un casier judiciaire, etc. Le Service central de prévention de la corruption publie son rapport.
Aller plus loin dans le cumul des mandats, interdire aux politiques de se présenter à des élections s'ils ont un casier judiciaire, etc. Le Service central de prévention de la corruption publie son rapport.

Trafics d'influence, de favoritisme, de corruption. L'opinion est écoeurée par les scandales successifs, qui portent le nom de nos élus : Copé, Cahuzac, Sarkozy. Malgré un véritable arsenal législatif, les politiques qui se laissent dépasser par leurs fonctions sont encore peu nombreux à être traînés en justice. Le Service central de prévention de la corruption (SCPC), dans un rapport publié en juillet, explique : "Les auteurs de faits de corruption les plus sophistiqués appartiennent généralement à une élite administrative ou politique, qui dispose du pouvoir et de l'entregent permettant de freiner, voire d'éviter la divulgation de ces actes, et donc leur sanction." Il n'y a souvent ni dépôt de plainte ni victime clairement identifiée. Et à cause du profil même des personnes mises en cause, des "jeux d'influence" et des "rapports de force", on s'oriente inexorablement vers un "étouffement des agissements", ajoute le SCPC."Marre de cette justice à deux vitesses", pourrait-on dire en langage de tous les jours. Si les scandales émaillent la scène nationale, la très grande majorité des condamnations pour des faits de corruption et d'atteintes à la probité se passent dans les mairies, les syndicats, les conseils généraux et régionaux. Entre 1995 et 2013, 1 905 élus locaux et 1 427 fonctionnaires territoriaux ont été poursuivis pénalement pour des atteintes à la probité. En moyenne, ce sont aujourd'hui trois élus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • garaffa le mercredi 23 juil 2014 à 17:34

    Même la SANTE rénovée ne peut les acceuillirs tous! Quelle désolation que que nos DIRIGENTS!!!

  • M4960905 le mercredi 23 juil 2014 à 13:38

    Aucune chance que ce soit appliqué; nous sommes un pays décadent