Des profils Facebook postés sur un site pornographique

le
0
INFO LE FIGARO - Les visages de 39 femmes militaires ont été pris sur le trombinoscope de l'armée et les réseaux sociaux, puis postées sur un site pornographique où on les retrouve dans des situations dégradantes.

Leur avocat parle de «viol numérique». Plusieurs femmes militaires de la Marine nationale ont eu une drôle de surprise en 2009: des proches les ont alertées que des photos d'elles circulaient sur un site pornographique. Ces jeunes femmes, 39 au total, n'ont jamais posé nu ou ne se sont jamais exibées dans les conditions ou dans les positions dans lesquelles elles sont pourtant visibles sur le site.

Alertés, les policiers découvrent vite la supercherie. C'est en fait un webmaster de l'armée qui a récupéré les photos de ces femmes âgées de 25 à 45 ans sur le trombinioscope des bases militaires de Hyère et de Nimes. Il a ensuite complété sa base de données avec les photos de leurs profils Facebook et Copainsdavant. Cet homme, connu sous le pseudo de «Maxmla», les a ensuite postées sur le site imagefap.com, un site pornographique accessible au grand public, et a proposé ces photos au téléchargement aux internautes pour photomontage obscène. Des internautes se so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant