Des primaires a minima au PS

le
0
Une enveloppe de 30.000 euros par candidat, un seul débat télévisé et pas de meeting prévu. En organisant des primaires «light», la direction du PS veut éviter les dérapages.

Face à la montée du Front national et à la menace d'un nouveau 21 avril, le PS veut esquiver toute prise de risque inutile. A trois mois du dépôt des candidatures à l'investiture socialiste, la direction du parti semble donc privilégier des primaires a minima, afin d'éviter que le processus de désignation se transforme en foire d'empoigne mortelle pour les socialistes. Exit les grands débats publics et les campagnes fastueuses : les primaires seront «light».

Selon Le Parisien, chaque candidat sera doté d'une enveloppe de 30.000 euros. C'est plus que les 10.000 euros proposés en 2006 mais cela reste modeste. «Une location de salle, quelques déplacements et c'est fini», note Stéphane Le Foll, lieutenant de François Hollande. Rue de Solférino, on veut limiter au maximum les dépenses, qui seront comptabilisées dans les comptes de campagne du parti : chaque euro dépensé pour la primaire sera un euro en moins pour la campagne du candidat de 2012. Les candidats pourron

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant