Des pompiers plus rapides et efficaces

le
0
Face à l'explosion des appels, les pompiers de Paris ont mis au point le logiciel Adagio pour mieux gérer les effectifs et les moyens.

Bourdonnant au c½ur de la caserne Champerret, quartier général de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, le centre opérationnel de traitement des alertes tourne à plein régime. Une devise est inscrite en lettres d'or sur fond rouge: «altruisme, efficience, discrétion». Avec le retour des beaux jours entraînant une forte affluence dans les rues, le nombre d'appels d'urgence convergeant au 18 ou au 112 frise la barre critique des 5000 par jour. Derrière des murs d'écrans d'ordinateurs installés en arc de cercle, une poignée d'opérateurs expérimentés, ayant tous effectué au moins trois ans de service dans un centre de secours, trient les messages et organisent la noria quotidienne des interventions. À un rythme échevelé d'une sortie d'engins à chaque minute en moyenne! «Nous couvrons, sur Paris et 123 communes de la petite couronne, un secteur où vivent ou travaillent près de dix millions de personnes, rappelle le commandant Jacques Dauvergne. À nos multip

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant