Des policiers stratèges contre les mafias

le
0
Le service de renseignements sur la criminalité organisée recense 25.000 noms d'individus ou sociétés suspects.

La lutte contre les mafias, triades et autres gangs qui écument la France ne se joue plus uniquement l'arme au poing et les menottes au ceinturon. Dans la plus grande discrétion, le ministère de l'Intérieur s'est doté depuis septembre 2009 d'un service d'intelligence criminelle à la française visant à passer au crible, une à une, les organisations d'envergure internationale versées dans la drogue, les trafics d'armes ou encore la traite des êtres humains. Mission? Détecter leur stratégie et imaginer de nouvelles ripostes répressives.

Installé au c½ur de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), à Nanterre (Hauts-de-Seine), le Service d'information, de renseignement et d'analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco) sort pour la première fois des schémas classiques en traquant le crime non plus en fonction de spécialités, mais région par région, clan par clan, famille par famille, caïd par caïd. Issus de la police, de la gendarmer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant