Des points de permis peuvent être retirés sans notification

le
1
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com

(AFP) - Des points peuvent être valablement retirés au permis de conduire, même si l'automobiliste n'a pas reçu du préfet les notifications de ces retraits.

La justice considère en effet que lorsque l'auteur d'une infraction paie l'amende forfaitaire ou ne forme pas de recours après sa condamnation, c'est qu'il admet l'infraction et ne peut donc pas contester les retraits de points.

Il en va également ainsi, selon la Cour de cassation, lorsque l'automobiliste exécute une composition pénale, c'est-à-dire accepte les mesures proposées par le procureur comme alternative à une poursuite pénale.

Selon ce principe, la Cour de cassation a donné tort à un conducteur qui contestait avoir perdu tous ses points et s'être rendu coupable de conduite sans permis. Le contrevenant observait que le préfet ne lui avait pas notifié à chaque infraction la perte de points correspondante, alors que l'article R223-3 du code de la route l'y oblige.

Mais l'automobiliste ayant été condamné pour ces faits antérieurs et n'ayant pas fait appel, les juges en ont déduit qu'il avait admis ses infractions. Il avait donc connaissance des retraits de points correspondants.

(Cass. Crim, 18.9.2012, N° 5202).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.