Des plans sociaux retardés à la demande de l'Elysée, dit Le Pen

le
7
DES PLANS SOCIAUX RETARDÉS À LA DEMANDE DE L'ELYSÉE, DIT LE PEN
DES PLANS SOCIAUX RETARDÉS À LA DEMANDE DE L'ELYSÉE, DIT LE PEN

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a accusé jeudi l'Elysée d'avoir convaincu des grands chefs d'entreprise de retarder leurs annonces de plans sociaux pour qu'ils interviennent après l'élection afin de ne pas gêner la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy "réclame comme un geste pour sa campagne à des grandes entreprises de repousser les plans de licenciement après l'élection", a déclaré la candidate du Front national lors de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2.

Elle a évoqué des instructions "manifestement très précises de la part de l'Elysée pour repousser l'annonce de plans sociaux".

Marine Le Pen a jugé qu'une telle attitude était "d'un cynisme inouï et objectivement assez déshonorant pour ceux qui commettent de tels actes à l'égard des salariés".

Priée de dire si elle en avait la preuve, la dirigeante du FN a répondu : "La preuve arrivera, juste après l'élection présidentielle."

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a rejeté mercredi les accusations de François Chérèque, le patron de la CFDT, qui lui reprochait d'avoir joint des chefs d'entreprise pour qu'ils ne licencient qu'après les élections.

"Des chefs d'entreprise et DRH me disent que toutes les semaines, le ministère leur téléphone (...) pour qu'ils reportent à plus tard" leur plans sociaux, "s'ils avaient l'intention de licencier", a affirmé le dirigeant syndical.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le vendredi 24 fév 2012 à 10:47

    Qu'elle s'occupe de son copain de Béthune Conseiller régional FN mais aussi plus gros grossiste de France de........VIANDE HALLAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • MKRL le vendredi 24 fév 2012 à 10:18

    Retardés ou pas, les plans sociaux en cours devraient générer 1 MILLION de chômeurs supplémentaires dans les 18 mois à venir selon certaines sources.Donc on peut effectivement imaginer que certains aimeraient bien refiler la patate bouillante à leurs successeurs...Or on peut stopper net, en quelques semaines, 90% des licenciements à venir, en appliquant à la lettre la méthode mise en place en ALLEMAGNE depuis 2008 :http://www.roosevelt2012.fr

  • chatnour le vendredi 24 fév 2012 à 00:41

    Oui, ça parait en tous cas plausible, hélas !

  • jmuzan le jeudi 23 fév 2012 à 22:45

    On aura aussi rendu l'Allemagne à la place de la grèce d'aujourd'hui.Cessez de rêver Bonnes gens et commençons déjà à travailler un peu plus dans une économie démocratique et plus efficiente, désolé mais je suis égaré dans votre rêve.

  • jmuzan le jeudi 23 fév 2012 à 22:40

    Si elle y était, il n' y aura plus; surtout avec la sortie du pays de la zonne euro on aura trouver le plein emploi puis régulariser tous les clandestins et fait venir des cargos entiers de nouvel main d'eouvre toute fraîche !!!!!!

  • ladent1 le jeudi 23 fév 2012 à 22:37

    Je pense que cela est vrai.

  • M1531771 le jeudi 23 fév 2012 à 22:34

    Je veux bien le croire...hélas !