Des pistes génétiques pour mieux comprendre

le
0
Le seuil de déclenchement d'une crise de migraine pourrait varier d'une personne à l'autre en fonction de mutations sur certains gènes.

Six gènes impliqués dans les migraines sans aura, les plus communes, viennent d'être découverts. Quatre gènes impliqués dans les formes familiales avec aura hémiplégique ont été identifiés au cours des dernières années. Ces résultats offrent enfin quelques clés de compréhension d'une maladie dont l'origine et les mécanismes sont encore mal connus.

Si les migraines se retrouvent fréquemment chez plusieurs personnes d'une même famille, il ne s'agit que rarement d'une maladie héréditaire directement causée par un gène. Dans la majorité des cas, la présence de mutations sur certains gènes modifie la sensibilité à certains facteurs déclenchants et la réponse de l'organisme.

«Nous savons désormais que des facteurs de susceptibilité génétique et environnementale favorisent le déclenchement des crises de migraine», indique le Pr Élisabeth Tournier-Lasserve, chef de service du laboratoire de génétique moléculaire de l'hôpital Lariboisière, à Paris, et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant