Des pièces Hercule en or et argent

le
0
Tandis que les cours des métaux précieux flambent, la Monnaie de Paris lance des tirages limités de deux nouvelles pièces. Ces tirages séduisent de plus en plus de particuliers pour se constituer un bas de laine.

Symbole de la République sur les anciennes pièces de cinq francs en argent, Hercule fait son grand retour. Mais cette fois, le héros de la mythologie grecque s'affiche de manière stylisée sur les nouveaux tirages limités de la Monnaie de Paris, représentant la «fraternité» qui rassemble l'égalité (à sa gauche) et la «liberté». Ce 8 avril, la Monnaie de Paris lance ses deux nouvelles pièces Hercule en or et en argent, de valeurs faciales respectives de 1.000 et 100 euros, et tirées à 10.000 et 50.000 exemplaires.

Jamais auparavant l'institution n'avait frappé de telles valeurs sur des pièces en métal précieux. Depuis l'apparition de l'euro, au 1er janvier 2002, la Monnaie de Paris n'avait émis «que» des 100 et 500 euros or, ainsi que des 50 euros argent. D'où vient l'idée d'estampiller ces pièces d'une telle valeur ? «Nous nous sommes rendu compte qu'à côté des collectionneurs, ces tirages séduisaient de plus en plus de particuliers: ils y voient des b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant