Des photos rares prises par Cartier-Bresson exposées à New Delhi

le
0
DE RARES PHOTOS D'UN GOUROU INDIEN PRISES PAR HENRI CARTIER-BRESSON EXPOSÉES À NEW DELHI
DE RARES PHOTOS D'UN GOUROU INDIEN PRISES PAR HENRI CARTIER-BRESSON EXPOSÉES À NEW DELHI

NEW DELHI (Reuters) - Des photographies du gourou indien Sri Aurobindo prises par Henri Cartier-Bresson sont exposées pour la première fois depuis plus de soixante ans, à New Delhi.

La centaine de clichés en noir et blanc présentés au centre culturel de l'Alliance française ont été pris quelques mois avant la mort de Sri Aurobindo, en 1950.

On y voit le sage indien dans sa chambre ainsi que les fidèles, et une série de clichés montre sa compagne spirituelle, la Mère, née Mirra Alfassa à Paris, jouant au tennis.

Fasciné par l'Inde, Henri Cartier-Bresson avait tiré des images mémorables de l'enterrement du Mahatma Gandhi en janvier 1948. Deux ans plus tard, il avait obtenu l'autorisation pour un autre projet moins connu : photographier Sri Aurobindo et sa compagne spirituelle d'origine française dans leur ashram de Pondichéry, sur la côte sud-est de l'Inde.

Certaines des clichés ont été publiés dans le magazine britannique Illustrated en 1951, mais La Mère avait peu goûté la façon dont Sri Aurobindo était présenté dans l'article. En conséquence, elle avait racheté pour 3.000 dollars tous les négatifs à Magnum Photos, l'agence cofondée par Cartier-Bresson.

Elle fit imprimer 50 albums qui ont été vendus aux fidèles. Un des albums photos a été racheté par un collectionneur d'arts indien aux enchères à Londres.

Dans une interview en 1990, Cartier-Bresson avait expliqué avoir été persuadé par Robert Capa, autre célèbre photographe de Magnum, de vendre les négatifs pour aider l'agence qui était alors dans une situation financière difficile.

Une décision apparemment regrettée par le photographe, mort en 2004 à l'âge de 95 ans. Dans l'interview, il explique que c'est la seule fois de sa vie qu'il s'est séparé de négatifs.

Arish Patel, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant