Des pétroliers israéliens violent l'embargo contre l'Iran

le
0
Israël et son ennemi sont indirectement liés par des relations commerciales souterraines.

Israël, qui mène une campagne mondiale pour que l'on boycotte l'Iran, a tendance à fermer les yeux sur les «liaisons dangereuses» de ses propres entreprises privées avec son ennemi numéro un. Documents à l'appui, les médias israéliens ont révélé lundi que plusieurs pétroliers appartenant à la flotte de l'Ofer Brothers Group ont livré des carburants à treize reprises à l'Iran durant la dernière décennie. La semaine dernière, ce même groupe israélien s'était déjà retrouvé sur une liste noire, établie par les États-Unis, des entreprises ayant violé l'embargo international contre l'Iran et son programme nucléaire. Dans ce cas, cette mesure sanctionnait la vente d'un tanker à l'Iran par l'intermédiaire d'une filiale du groupe Ofer installée à Singapour.

Dans un premier temps, les dirigeants de l'entreprise incriminée se sont défendus en évoquant un «malentendu». Puis, comme deuxième ligne de défense, ils ont laissé entendre qu'ils avaient agi ave

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant