Des personnes vulnérables insuffisamment protégées

le
0
Une mission du médiateur de la République est chargée d'évaluer l'efficacité des lois protégeant un public essentiellement âgé.

En France, près d'une personne âgée sur trois s'estime victime de maltraitance financière et plus de 15% des personnes de plus de 65 ans disent avoir subi des abus pécuniaires: escroquerie, héritage détourné... Ces chiffres alarmants, issus d'une étude publiée par la Fiapa (Fédération internationale des associations de personnes âgées) en 2008, ont conduit le médiateur de la République à lancer une mission sur le sujet. Son objectif: évaluer la pertinence et l'application de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection des majeurs. Entrée en vigueur il y a deux ans, cette dernière a modifié les régimes dits «de protection» des personnes vulnérables et pour la plupart âgées - comme la tutelle ou la curatelle - notamment conçus pour les protéger d'abus financiers.

Cette réforme vise à mieux préserver leur volonté et à respecter autant que possible leurs choix de vie. Si les magistrats comme les responsables d'associations de personnes âgées on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant