Des pères et des mères refusent la médaille de la famille

le
5
En réaction à la promulgation de la loi Taubira instituant le Mariage pour tous, des familles refusent cette distinction symbolique et traditionnelle récompensant le mérite des parents de familles nombreuses.

Si les opposants au Mariage pour tous ont promis que la sanction s'exprimerait dans les urnes lors des prochaines municipales, la défiance des familles, elle, s'illustre déjà concrètement dans un acte symbolique: le refus de la médaille de la famille.

Plusieurs mères et pères désignés pour la recevoir ont, ces dernières semaines, commis cet «incivisme citoyen», comme le dit Bertrand, père de famille nombreuse résidant à Lyon. «Comment l'État peut-il récompenser des valeurs qu'il bafoue par ailleurs avec la loi Taubira?, s'indigne-t-il. Attaquer l'institution de la famille en la bouleversant de la sorte et distribuer des médailles ensuite, n'est-ce pas pure hypocrisie et incohérence?».

Objection de conscience, acte I

Jeudi dernier, Clo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mercredi 5 juin 2013 à 11:45

    de la chair à canon, bon passons ... travail famille patrie ..

  • M2766070 le mercredi 5 juin 2013 à 11:44

    ça date de Pétain ou encore avant quand il fallait faire des gosses , pour la guerre, de la cha

  • KAFKA016 le mercredi 5 juin 2013 à 10:55

    Bravo bien joué!

  • fbordach le mercredi 5 juin 2013 à 10:16

    Arrive 2012, avec le retour triomphal et mémorable du socialisme officiel, emmené par le charisme fou d’un homme véritablement providentiel et à la vision grandiose. Le pays, revigoré, se redresse et s’élance vers l’avenir en bondissant d’un sujet d’importance à l’autre : le mariage homosexuel, l’égalité sexuelle à l’école, bref, aucun sujet n’est épargné, tout est abordé, consciencieusement, pour qu’enfin le peuple s’abreuve de débats passionnés et profonds.

  • jfmaudi le mercredi 5 juin 2013 à 10:03

    C'est un peu ringard aussi ce truc de recompenser les parents de familles nombreuses. On n'est plus en train de reconstruire. Ou est le merite d'alleurs ?