Des paysans cambodgiens poursuivent un sucrier américain

le
1

(Commodesk) Deux cents familles rurales de la province de Koh Kong au Cambodge ont intenté le 31 octobre une action en justice aux Etats-Unis contre le raffineur American Sugar Refining (ASR) pour expulsion illégale.

Les paysans ont été chassés de leurs terres en 2009 après la cession des plantations sur lesquelles ils vivaient. Un entrepreneur cambodgien les a fait expulser manu militari. L'homme d'affaires devait ensuite louer les plantations à une coentreprise taïwano-thaïlandaise, comprenant le sucrier Khon Kaen Sugar. ASR, le premier raffineur américain, est concerné dans la mesure où il a acheté les raffineries Tate & Lyle qui traitent le sucre de ces plantations.

Les violations des droits humains sont étayées, et une solution doit être trouvée, estime la représentante du Cambodge à la commission des Droits de l'homme des Nations unies.

La plainte aux Etats-Unis est symbolique, mais plusieurs parlementaires européens paraissent décidés à ne pas laisser impunie cette affaire. La Commission du commerce européen s'interroge sur la façon dont le gouvernement cambodgien a permis cette vente, et envisage des sanctions contre les exportations de sucre vers l'Europe des sociétés incriminées. Le Cambodge bénéficie d'exonérations douanières dans le cadre de la politique européenne « Tout sauf les Armes ».

Dix pour cent des surfaces du Cambodge seraient désormais concédées à long terme à des sociétés étrangères de l'agroalimentaire, et 400.000 familles en ont fait les frais, estiment les ONG comme International Alliance of Inhabitants.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • van-cail le lundi 5 nov 2012 à 16:29

    un scnadale, un de plus