Des Pays (très) Bas…

le
0
Des Pays (très) Bas…
Des Pays (très) Bas…

Semaine noire pour le Royaume d'Orange. Les Espoirs ont été éliminés en barrage de l'Euro 2015 par le Portugal (0-2 et 4-5). Et les A ont enregistré une série inédite de trois revers en quatre matchs, dont cette défaite infamante en Islande, en qualifs de l'Euro 2016 (0-2). C'est la crise, ma bonne dame. LA CRISE !

La crise
Cillessen, Van der Wiel, De Vrij, Martins Indi, Blind – De Jong, Afellay, Sneijder – Robben, Van Persie, Lens Pas mal, non ? En face, onze noms qui finissent tous en « sson » ou en « son ». Ces onze Oranje-là ont fini troisièmes et invaincus lors du dernier Mondial 2014. OK, il manquait Vlaar. Mais face aux Islandais, ça aurait dû le faire. Non pas que les Islandais soient médiocres. Au contraire, c'est le seul pays qui a sauvé l'honneur de la Scandinavie lors des dernières éliminatoires du Mondial 2014 en accédant aux barrages, contre la Croatie (0-0 puis 0-2). Les « Hollandais » étaient donc prévenus. Non, ce qui a cloché à Reykjavik, comme en début de ces éliminatoires, c'est qu'on n'a plus retrouvé la fameuse furia oranje qui balaie tout sur son passage en qualifs. En général, les Pays-Bas sont très expéditifs et très prolifiques, à l'image des qualifs pour la Coupe du monde 2014 (9 victoires et un petit nul, 34 buts). Des scores massacreurs à 4 pions ou presque en moyenne par match. Une bonne habitude prise depuis le fiasco en qualifs du Mondial 2002 où les NL (NederLand, en minéralogique) avaient fini troisièmes en poule derrière l'Éire et le Portugal. Une crise maousse à l'époque, qui avait coûté son poste au sélectionneur, un certain Louis van Gaal !

Or, la crise, nous y sommes après cette défaite 0-2 en Islande. Pour qui sait compter, c'est le troisième revers depuis le Mondial brésilien : un amical en Italie (0-2), début septembre, puis deux sorties de route en qualifs d'Euro contre la République tchèque (1-2), puis en Islande (0-2). Entre Prague et Reykjavik, les hommes de Hiddink ont galéré comme des malades à Amsterdam pour battre le Kazakhstan (3-1). Bilan provisoire de ce groupe A : l'Islande et la Reptchèque mènent le bal en leaders avec 9 points quand les NL sont troisièmes avec 3 petits points et un infâme -1 à la différence de buts. La honte ! Shame ! L'ahchouma ! Pour la petite histoire, sur les onze dernières confrontations entre Pays-Bas et Islande, le bilan était de 10 victoires et un nul en faveur des Tulipes Bien sûr, il faudrait un tsunami pour que la « Hollande » n'aille pas en France en 2016. On rappelle que les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés direct, que les meilleurs troisièmes aussi et que les moins bons troisièmes jouent des barrages. Sauf qu'un début de raz de marée a...


...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant