Des passagers toujours plus connectés en avion, pour le meilleur ou le pire?

le
0
Des passagers toujours plus connectés en avion, pour le meilleur ou le pire?
Des passagers toujours plus connectés en avion, pour le meilleur ou le pire?

Totale liberté ou nouvelle aliénation? L'utilisation des téléphones, tablettes et autres appareils électroniques, tend à se généraliser à bord des avions sous la pression des passagers.Longtemps interdits pendant les phases de roulage, de décollage et d'atterrissage pour des raisons de sécurité, l'usage de ces appareils a récemment obtenu le feu vert des autorités de l'aviation américaine et européenne."Les appareils numériques modernes ont un faible rayonnement électromagnétique qui ne menace pas les avions, même ceux à commandes électriques de vol", explique Dominique Fouda, porte-parole de l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) dont la directive a été publiée le 9 décembre. En outre, dit-il, "les avions modernes sont certifiés pour résister à de fortes radiations extérieures, et, par conséquent, aux radiations intérieures".Les compagnies lèvent ainsi cette restriction les unes après les autres, à l'instar d'Air France, de Lufthansa et de Ryanair cette semaine.Concrètement, les passagers peuvent "continuer à travailler ou à se divertir dès qu'ils montent dans l?avion et jusqu'à l'arrivée à destination, en totale liberté", a annoncé vendredi la compagnie française."Nous avons déjà un retour client très positif. Cela correspondait à un véritable besoin des passagers", souligne Paul Thevenon, commandant de bord chez Air France. Et l'étape suivante sera sans doute la possibilité de téléphoner pendant le vol. "C'est là encore un besoin exprimé par les passagers auquel on a envie de répondre", assure le navigant. De plus en plus de compagnies proposent en outre l'internet en vol. Les passagers surfent ainsi sur la majorité des vols A380 et quelques vols B777 d'Emirates."A ce jour, environ 30% de notre flotte (102 avions) sont équipés de la technologie +on air+ permettant la connection wi-fi. Nous avons commencé par les A380 et les Boeing ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant