Des partisans présumés de l'EI arrêtés en Italie et en Espagne

le
1

MILAN/MADRID, 22 juillet (Reuters) - Les polices italienne et espagnole ont annoncé mercredi l'arrestation de sympathisants présumés de l'organisation Etat islamique (EI). En Italie, deux ressortissants de nationalités tunisienne et pakistanaise suspectés de préparer des attentats dans la Péninsule ont été arrêtés à Brescia, près de Milan. Le Tunisien, âgé de 35 ans, est accusé d'avoir créé un compte sur Twitter sur lequel il postait des "messages de menaces signés de l'Etat islamique" sur fond d'images de sites célèbres comme le Colisée de Rome ou le Dôme de Milan. Les forces de sécurité italiennes sont en alerte permanente depuis plusieurs mois contre le risque d'attentats visant les ambassades, les synagogues, les églises, le Vatican ou les zones touristiques. En Espagne, un homme de 29 ans originaire de l'enclave de Melilla, sur la côte marocaine, a été appréhendé dans le cadre d'une opération de police contre des réseaux spécialisés dans la capture et l'envoi de jeunes filles en Syrie et en Irak, a déclaré le ministère de l'Intérieur. L'homme est accusé de propagande en faveur de l'EI et de recrutement pour le compte du groupe djihadiste. L'Espagne a arrêté cette année 49 personnes, en comptant le suspect de mercredi, soupçonnées de liens avec les groupes islamistes armés. (Silvia Aloisi à Milan, Paul Day à Madrid; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • svtmh1 le mercredi 22 juil 2015 à 10:27

    Sans compter ceux qui s'infiltrentl dans les boat-people.