«Des paroles et des actes» : Sarkozy s'est trouvé un contradicteur...

le , mis à jour le
3

Sur le plateau de l'émission «Des paroles et des actes», la contradiction la plus virulente pour Nicolas Sarkozy est venue... d'un syndicaliste de la CGT. Alors qu'il avait déploré les «consignes» données pour qu'aucun ministre ne vienne débattre face à lui, l'ancien chef de l'Etat s'est retrouvé face à un panel de Français. Parmi eux figurait Karl Ghazi, secrétaire de la CGT commerce de Pris et leadeur de l'intersyndicale Clic-P qui lutte contre le travail du dimanche.

«Vous êtes fâchés avec les chiffres M. Sarkozy, on l'a vu avec vos comptes à la présidentielle», a notamment lancé le syndicaliste à l'ancien locataire de l'Elysée, en faisant référence à ses comptes de campagne 2012. Ces derniers font l'objet d'une enquête car ils ont dépassé le montant de dépenses autorisé.

Karl Ghazi a lâché cette phrase alors que les deux invités se disputaient sur les chiffres du chômage. «Le chômage a moins augmenté sous mon quinquennat que chez nos partenaires européens», a assuré Nicolas Sarkozy. En 2007, il était à 8 % pour s'établir en 2012 à 9,8 %. L'ancien président oublie apparemment le cas de l'Allemagne qui est passée sur la même période de 8,7 % à 5,5 %, selon Eurostat.

Les deux hommes se sont également écharpés sur la comparaison des chiffres du chômage entre le mandat de Sarkozy et celui d'Hollande. Depuis l'élection de ce dernier, il y a 670 000 chômeurs de catégorie A (demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi et sans emploi selon la définition de l'INSEEE) supplémentaires. Entre mai 2007 et mai 2012, avec Sarkozy à l'Elysée, l'augmentation a été de 765 000.

Le ton est monté entre @NicolasSarkozy et un syndicaliste CGT #DPDA https://t.co/pu5Nq4TxN8— francetv info (@francetvinfo) 4 Février 2016

Au début de l'émission, Nicolas Sarkozy avait regretté l'absence de ministres pour débattre. Le présentateur David Pujadas lui avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mo.conta il y a 10 mois

    syndycalistes sont la ruine des entreprises

  • sergela3 il y a 10 mois

    lls n'étaient pas d'accord sur tous les sujets (normal avec un représentant syndicaliste qui empêche les salariés de travailler le soir et le dimanche)Un syndicat qui a appelé à voter contre Sarkosy en 2012 "une première en France"Mais dire qu'ils se sont écharpés est un mensonge habituel quand un journaliste doit parler de Sarkosy.

  • M4958114 il y a 10 mois

    un contradicteur et hop plus personne !