Des parlementaires français ont rencontré Bachar al-Assad en Syrie

le
0
Des parlementaires français ont rencontré Bachar al-Assad en Syrie
Des parlementaires français ont rencontré Bachar al-Assad en Syrie

Faisant fi de la rupture des relations diplomatiques depuis 2012 entre Paris et la Syrie, quatre parlementaires français, se disant «en mission personnelle», se sont rendus en Syrie. Ce mercredi, Jacques Myard, député UMP des Yvelines, Jean-Pierre Vial, sénateur UMP et président du groupe d'amitié France-Syrie, François Zocchetto, sénateur UDI de Mayenne, et Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne, ont rencontré Bachar al-Assad au palais présidentiel de Damas. 

«Nous l'avons rencontré pendant une bonne heure. Ça s'est très bien passé», a fait savoir Jacques Myard, confirmant une information dévoilée par «Le Monde». «Nous ferons rapport à qui de droit», a-t-il ajouté. Sous couvert d'anonymat, un participant français à la rencontre avec le président syrien a indiqué que «Bachar (voulait) que la France ouvre son ambassade car des partenaires européens souhaitent ouvrir la leur».

Comme un défi à la ligne officielle de la France

Même si elle sonne comme un défi à la ligne officielle de la France, François Zocchetto assume cette visite auprès du quotidien régional «Ouest-France». Selon le centriste, la rupture avec Damas «a peut-être été justifiée à un moment donné», mais «on ne peut pas rester sur le statu quo» à cause du développement du terrorisme. «Cette posture met tout le monde dans une impasse», juge-t-il encore.

Le voyage des quatre parlementaires a débuté mardi. Selon une source gouvernementale à Damas, ils ont d'abord été reçus par le vice-ministre syrien des Affaires Etrangères Fayçal Moqdad et devaient s'entretenir ce mercredi avec le chef de la diplomatie, Walid Mouallem. Ils ont également dîné avec le mufti de la République cheikh Ahmad Hassoun. «On se doutait bien que Bachar allait leur dérouler le tapis rouge, ça profite à sa stratégie de relégitimation», grince une source diplomatique.

VIDEO. Jacques Myard fait part d'«échanges très importants» avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant