Des parents jugés pour avoir refusé de faire vacciner leurs enfants

le
5
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

L'information, révélée par France Info mercredi soir, va inévitablement susciter un vaste débat. Dans l'Yonne, Samia et Marc Larère comparaissent jeudi après-midi devant le tribunal de grande instance d'Auxerre pour avoir refusé de faire vacciner leurs deux enfants, âgés de 15 mois et 3 ans. "Il y a des études sérieuses qui sont menées aujourd'hui et qui prouvent que les vaccins peuvent rendre malades nos enfants plus que les protéger", estime Samia Larère. "Il y a des adjuvants (dans ces vaccins) comme le mercure et l'aluminium qui sont dangereux."D'après France Info, ces jeunes parents ne sont "pas des illuminés, pas des extrémistes, ils n'appartiennent pas à une secte et ne sont pas guidés par des convictions religieuses". Marc et Samia expliquent qu'ils sont "adeptes des médecines douces, ils mangent bio quand ils le peuvent". Et, au fil des ans, ils sont devenus extrêmement méfiants à l'égard de la "puissance des laboratoires pharmaceutiques en France".Question prioritaire de constitutionnalitéSauf que, outre la santé de leurs enfants, ce choix a des lourdes conséquences pour le couple : en refusant de faire vacciner leurs enfants, Marc et Samia sont hors la loi et s'exposent à des sanctions pénales (deux ans de prison et 30 000 euros d'amende). De surcroit, ils sont dans l'impossibilité de faire inscrire leurs enfants à l'école, dans une crèche ou dans un centre aéré. Autant de structures qui exigent des certificats de vaccination...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 9 oct 2014 à 09:37

    Tout à fait vrai M1903733, mais il suffit de 80% de vaccinés......pour stopper une épidémie. Et puis faisons au préalable des tests sérieux sur l'état de santé avant de vacciner à la chaine sans se poser aucune question comme c'était le cas dans les années 50, à la file, avec la même aiguille....j'ai l'impression d'évoquer le moyen-âge.

  • M1903733 le jeudi 9 oct 2014 à 09:28

    Supprimez tous les vaccins, on comptera les macabés ensuite.

  • murashig le jeudi 9 oct 2014 à 09:16

    Le probleme est le contenu de la charge des vaccins et du tout en un...cela devrait etre sous controle d etat et non dans les mains des labos...Les formulations traditionnelles ont ete retirees...Le principe est peut etre bon, mais pas la maniere dont ceux ci sont elabores ou administres en pleine opacite...Il y a effectivement trop d accidents..Ensuite quid de la liberte a disposer de soi ?

  • 66michel le jeudi 9 oct 2014 à 08:51

    obliger à vacciner c'est une forme de dictature

  • frk987 le jeudi 9 oct 2014 à 08:36

    Polémique aussi vieille que la vaccination, enfant, ça m'a conduit 1 an à l'hosto, alors autant dire que si j'avais eu des gamins, ç'aurait été un niet catégorique.