Des parents de lycéens prêts à payer eux-mêmes une professeur remplaçante

le
0

Inquiets de l'absence prolongée de la professeur de français à quelques mois du baccalauréat, des parents se cotisent pour trouver une remplaçante.

Les élèves de première du lycée Marguerite Yourcenar de Morangis, dans l'Essonne, n'ont pas eu de cours véritablement suivis de français depuis le 18 novembre. Souffrante, leur professeur a multiplié les arrêts-maladie d'une à deux semaines, des délais généralement trop courts pour que l'académie envoie un remplaçant. Mais après quelques brèves réapparitions en décembre et janvier, elle a finalement été arrêtée pour une durée indéterminée. Depuis, le lycée est impuissant à lui trouver un suppléant.

Une pénurie d'enseignants

L'académie de Versailles n'a plus de remplaçants disponibles au niveau du français et fait face, plus généralement, à une véritable pénurie de professeurs dans certains domaines. «Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas-là, explique la proviseur du lycée Yourcenar au Figaro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant