Des Palestiniens au milieu des décombres le 12 mars 2012 dans le nord de la bande de Gaza après un raid israélien

le
0

Deux Palestiniens ont été tués lundi matin dans la bande de Gaza lors de nouveaux raids aériens israéliens, portant à 20 le nombre de Palestiniens tués depuis le début des violences vendredi, ont indiqué des sources médicales palestiniennes. Les deux Palestiniens ont été tués près de la ville de Khan Younes, tandis que deux autres étaient blessés. Le premier Palestinien était âgé de 24 ans, tandis que le deuxième circulait sur une moto lorsqu'il a trouvé la mort, a-t-on ajouté de mêmes sources.Auparavant, l'aviation israélienne avait effectué de nouvelles frappes à Gaza dans la nuit de dimanche à lundi, faisant 35 blessés, en riposte aux tirs de roquettes palestiniens. Au total, l'aviation israélienne a effectué huit raids durant la nuit, selon des sources sécuritaires palestiniennes.Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé six frappes, précisant qu'elles avaient "visé un dépôt d'armes et quatre sites de lancement de roquettes dans la nord de la bande de Gaza, ainsi qu'un autre dans le sud". Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld, a précisé que 11 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien durant la nuit de dimanche à lundi.Un bâtiment situé dans un kibboutz (village collectiviste) a été endommagé mais ces tirs n'ont fait aucune victime.Selon l'armée, Iron Dome (Dôme de fer), un système anti-roquettes, a intercepté durant la nuit au moins 37 des engins tirés vers le sud d'Israël.Ce nouveau cycle de violences a été déclenché par "l'élimination ciblée" vendredi par Israël de Zouheir al-Qaïssi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), mouvement basé à Gaza qui prône la lutte armée contre Israël. Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a ordonné à l'armée de "frapper tous ceux qui projettent de nous attaquer", en se félicitant du fait qu'elle ait déjà "asséné des coups durs aux organisations terroristes".D'après la radio publique, M. Netanyahu a également assuré, lors d'une visite dimanche dans le sud d'Israël, que les "opérations à Gaza allaient continuer tant que cela est nécessaire".Sur le front diplomatique, Israéliens et Palestiniens se sont adressés dimanche soir au Conseil de sécurité de l'ONU, alors que doit se tenir lundi matin à New York une réunion à haut niveau du Quartette, dont les membres (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU) tentent de débloquer le processus de paix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant