Des ordinateurs Louis XV, comme du mobilier

le
2
Georges Chirita propose des ordinateurs qui s'harmonisent avec plusieurs styles de décoration typiquement français. Sa gamme se divise en deux catégories : classique et contemporain.

Des ordinateurs de luxe en osmose avec des styles et du mobilier ancien. Il fallait y penser. Par principe, il est souvent difficile d'harmoniser le vieux avec le neuf. Mais Georges Chirita, patron d'une petite société - située à Melun - spécialisée dans l'informatique de luxe a tenté l'expérience en créant des ordinateurs imprégnés des grands styles de décoration français. Dès le début des années 90, il fait des maquettes, dessine différents modèles, jusqu'en 1998, où il commence à les commercialiser.

«J'ai toujours été fasciné par la décoration française, qui est une référence mondiale. Les châteaux de Fontainebleau et de Vaux Le Vicomte font partie de mes principales sources d'inspiration» explique Georges Chirita. S'il réalise lui-même 80% de l'ordinateur - y compris la partie électronique - il fait appel à une société spécialisée dans la fabrication d'estampes pour la partie décoration. «C'est une société qui a été fondée en 1840, qui possède une collection impressionnante d'estampes traditionnelles françaises» précise Georges Chirita.

Pour s'offrir un ordinateur, il faut compter au moins 17.000 euros. Ensuite, le prix varie en fonction des pièces utilisées et des finitions. La gamme classique comporte trois styles: Louis XV, Louis XVI, et Empire auxquelles s'ajoute une gamme plus contemporaine. Si Georges Chirita reste discret sur l'identité de ses clients, il précise tout de même qu'ils sont «à 90% internationaux.» Discret, Georges Chirita l'est également à propos de ses ventes, dont il préfère ne communiquer aucun chiffre.

L'ordinateur de luxe «made in France» n'est toutefois pas un phénomène isolé. L'entrepreneur français François Cottin, par exemple, propose des ordinateurs avec des incrustations de cuir ou de nacre, ainsi que des claviers incrustés de diamants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le mardi 28 aout 2012 à 07:42

    Tout ce qui peut donner du travail en France est une bonne initiative et si le bling bling tant décrié par certain pouvait donner du travail alors ne pas s'en priver

  • adnstep le lundi 27 aout 2012 à 18:21

    Une belle pub gratuite.Le Figaro oublie de parlers des mods, et surtout des PC Steampunk.