Des orages font deux morts dans le Sud, 60.000 foyers sans courant

le
0
QUELQUE 60.000 FOYERS PRIVÉS D'ÉLECTRICITÉ À CAUSE DES ORAGES
QUELQUE 60.000 FOYERS PRIVÉS D'ÉLECTRICITÉ À CAUSE DES ORAGES

PARIS (Reuters) - Les intempéries qui touchaient la France mercredi ont provoqué la mort de deux personnes dans le sud-ouest du pays alors que 60.000 foyers étaient encore privés d'électricité en milieu de soirée.

De violents orages se sont abattus sur de nombreuses régions dans la journée et 32 départements étaient encore en vigilance orange en fin de soirée, selon Météo France.

Dans la journée, les intempéries ont fait deux morts, l'un en Dordogne et l'autre dans l'Aveyron, dans des accidents de la circulation dont un causé par la chute d'un arbre, a fait savoir le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Les orages et les vents violents ont en outre entraîné d'importantes perturbations sur le réseau électrique. Jusqu'à 130.000 foyers ont été privés d'électricité, a-t-on appris auprès d'Electricité Réseau Distribution France (ERDF).

A 21h30, 60.000 foyers étaient encore affectés, la moitié dans la région Midi-Pyrénées et l'autre moitié en Auvergne, Centre et Limousin. On ignore quand le courant pourra être rétabli.

"Les événements ont démarré tardivement, en fin d'après-midi. Les équipes sont sur place et la priorité est de rétablir l'alimentation", a dit un porte-parole d'ERDF à Reuters, ajoutant qu'un point serait fait en début de matinée.

Météo France a maintenu 32 départements en vigilance orange aux orages, qui peuvent être accompagnés de vents violents - plus de 100 km/h relevés par endroits - et de grèle.

Il s'agit des départements des régions Centre, Haute-Normandie, Ile-de-France, Limousin, et de l'Allier, le Cantal, la Charente, la Dordogne, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Nièvre, l'Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, la Somme, la Vienne et l'Yonne.

(Gregory Blachier, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant