Des opérations d'identification sont en cours au Mali

le
8
DES OPÉRATIONS D'IDENTIFICATION SONT EN COURS AU MALI DIT LAURENT FABIUS
DES OPÉRATIONS D'IDENTIFICATION SONT EN COURS AU MALI DIT LAURENT FABIUS

PARIS (Reuters) - Des opérations sont en cours au Mali pour tenter de retrouver les assassins des deux journalistes français de RFI tués samedi dans le nord-est du pays, a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Ces opérations ont été lancées dimanche pour "identifier un certain nombre de personnes dans des campements", a-t-il dit sur RTL. "A partir de là, il y a eu des interrogatoires."

"Au moment où je m'exprime il n'y a pas encore d'identification précise", a ajouté le ministre. "Il n'y a pas eu de revendication, à l'heure actuelle, on n'a pas de certitude sur qui a commis ces assassinats".

Le chef de la diplomatie a indiqué ne pas être en mesure de confirmer l'arrestation de cinq suspects qui, selon Europe 1, auraient été "interpellés dimanche soir dans des camps où sont maintenus les anciens rebelles du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA)".

Ces cinq suspects seraient en ce moment entre les mains des forces françaises et devraient être transférés à Gao, ajoute Europe 1.

S'exprimant sur i>TELE depuis Bamako, la directrice de la rédaction de RFI, Cécile Mégie, a fait état pour sa part d'"arrestations dans le cadre de l'enquête".

Parallèlement, des policiers français devaient quitter Paris lundi après-midi pour Bamako afin d'enquêter sur le meurtre des deux journalistes, selon une source proche du dossier.

Le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête préliminaire pour "enlèvements et séquestrations suivis de meurtres en lien avec une entreprise terroriste". L'enquête a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et à la sous-direction antiterroriste (SDAT).

CORPS RAPATRIÉS MARDI

Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués samedi dans le nord-est du Mali, après avoir été enlevés par des hommes armés à Kidal devant le domicile d'un représentant du Mouvement national de libération de l'Azawad qu'ils venaient d'interviewer.

Leurs corps ont été retrouvés par les forces françaises de la mission Serval à une dizaine de kilomètres de Kidal, berceau de la communauté touareg et de la rébellion du MNLA.

"Au moment où les militaires français sont arrivés derrière le pick-up des otages (...), ils ont vu s'enfuir pas très loin quelqu'un, ils l'ont coursé et ils ne l'ont pas rattrapé", a dit Laurent Fabius lundi.

"Mme Dupont a été assassinée de deux balles dans la poitrine, M. Verlon a reçu trois balles en pleine tête", a-t-il précisé, indiquant une nouvelle fois qu'aucune trace d'impact n'avait été relevé sur la carrosserie.

Les corps des deux journalistes ont été acheminés à Bamako et seront rapatriés tôt mardi matin en France.

Au lendemain de cet assassinat qui a suscité une vague d'émotion et d'indignation, la France a annoncé dimanche que la "sécurisation de l'ensemble de la zone" de Kidal "et des zones voisines" allait être accrue.

A l'heure actuelle, quelque 3.000 soldats français sont déployés au Mali, dont 200 à Kidal, dans le cadre de l'opération Serval lancée en janvier pour déloger des combattants islamistes qui contrôlaient les deux tiers du pays et avançaient vers la capitale, Bamako.

Marine Pennetier, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 4 nov 2013 à 15:17

    Très bien dit blbryvsg, +1.

  • mjjmimi le lundi 4 nov 2013 à 11:50

    Notre sinistre (sic) des Affaires étrangères n'a rien à dire. Les journalistes le prennent en photo: pourquoi?

  • blbryvsg le lundi 4 nov 2013 à 09:32

    Terre d’Islam, terre de paix, de bonheur et de tolérance. On excise les fillettes dans la joie et la bonne humeur avec une lame à raser trouvée dans le caniveau ; on les infibule avec une aiguille à coudre émoussée ; on défigure celles qui commettent le sacrilège d’aller à l’école sans omettre d’égorger l’enseignant, d’émasculer le père et de lapider la mère ; on massacre le chrétien qui n’a pas compris qui était le vrai Dieu ... Et … On leur donne de l’argent de poche régulièrement.

  • edupont8 le lundi 4 nov 2013 à 09:30

    Ci-dessous, un admirateur béat de Flam.by et de sa bande. Il préfère foncer droit dans le mur à toute vitesse en ayant l'illusion de la bonne conscience de celui qui conspue tout ce qui n'est pas de son camp. Il faut ouvrir les yeux! Et surtout ne pas voter MLP car ses propositions son suicidaires (en matière de retraites entre autres).

  • M3365316 le lundi 4 nov 2013 à 09:11

    ci dessous deux es.crocs qui travestissent la vérité ; ils pourraient travailler sur B.FN

  • edupont8 le lundi 4 nov 2013 à 09:09

    Il n'en est pas a un mensonge près... Voilà ce qui arrive quand on élit des incapables. C'était annoncé bien avant mai 2012. Les électeurs étaient prévenus, il n'y a pas de surprise.

  • mipolod le lundi 4 nov 2013 à 08:53

    Flamb.y n'avait-il pas annocé que le travail était bien fait et le Mali libéré des islamistes ? Nous aurait-on menti ?

  • M1765517 le lundi 4 nov 2013 à 08:46

    Il y a vraiment plus d'energie pour s'occuper du reste du monde, alors délocalisons au Mali ce gouvernement d'un capable