Des opérations coup de poing programmées ce lundi matin à Calais

le
0
Une vue aérienne de la « Jungle » de Calais, qui n'a jamais accueilli autant de migrants qu'aujourd'hui.
Une vue aérienne de la « Jungle » de Calais, qui n'a jamais accueilli autant de migrants qu'aujourd'hui.

Malgré l’annonce de Bernard Cazeneuve vendredi, les transporteurs et acteurs économiques de Calais maintiennent leur double-opération escargot ce lundi matin.

Afin de faire pression sur le gouvernement pour obtenir un démantèlement au plus tôt de la « Jungle », les commerçants et acteurs économiques de Calais doivent mener lundi 5 septembre au matin une double-opération escargot et effectuer une chaîne humaine. Pour eux, le camp de la Lande fragilise l’économie de la région.

En dépit de la visite du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve vendredi à Calais et de l’annonce du démantèlement prévu du plus grand bidonville de France, cette opération coup de poing, la première de ce type organisée depuis le début de la crise migratoire, a été maintenue.

« Vous aimez votre ville, votre port. Vous désirez que la situation change à Calais. Malgré les annonces faites par le ministre de l’Intérieur, la sécurisation n’est pas assurée. L’urgence n’est pas traitée, nous maintenons la manifestation », a indiqué le Grand rassemblement du Calaisis sur sa page Facebook, qui se présente comme un mouvement « citoyen et apolitique ».

Les transporteurs exigent une « sécurisation immédiate » A 6 h 30, des agriculteurs et des transporteurs routiers doivent se rassembler à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et à Loon-plage, près de Dunkerque, pour démarrer à 7 h 30 une opération escargot avec comme destination Calais. Selon les organisateurs, près de 80 camions seront mobilisés ainsi qu’une centaine de tracteurs, en comptant les deux opérations escargots.

« Certes, M. Cazeneuve a annoncé le démantèlement, mais on a besoin d’une sécurisation immédiat...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant