Des oeuvres inconnues de Chagall parmi les toiles de Munich

le
1
DES OEUVRES INCONNUES DE MARC CHAGALL ET OTTO DIX PARMI LES TOILES RETROUVÉES À MUNICH
DES OEUVRES INCONNUES DE MARC CHAGALL ET OTTO DIX PARMI LES TOILES RETROUVÉES À MUNICH

BERLIN (Reuters) - Des peintures jusque-là inconnues de Marc Chagall et d'Otto Dix figurent parmi le lot de 1.400 oeuvres d'art retrouvées dans un appartement de Munich, ont rapporté mardi des experts d'art allemands.

Cette découverte, effectuée au domicile de Cornelius Gurlitt, le fils aîné d'un négociant d'art du IIIe Reich, est l'une des plus importantes d'oeuvres pillées par le régime nazi. La valeur totale des toiles retrouvées pourrait dépasser le milliard de dollars, selon le magazine allemand Focus.

Les douanes ont mis la main sur ces oeuvres, dont certaines datent du XVIe siècle et d'autres du XXe, l'année dernière, a déclaré un responsable allemand.

Parmi les 1.400 oeuvres figurent des peintures de Canaletto, de Courbet, de Picasso ou encore de Toulouse-Lautrec.

On trouve aussi un autoportrait d'Otto Dix jusqu'alors inconnu, dans un état de parfaite conservation, que le peintre avait réalisé aux alentours de 1919.

Parmi les toiles jusque-là inconnues figure un Matisse représentant une femme assise, qui date sans doute du milieu des années 1920 et fut confisqué en 1942.

"Nous avons pu saisir 121 oeuvres d'art encadrées et 1.285 autres oeuvres sans cadre, dont des toiles de maître célèbres", a dit à la presse Reinhard Nemetz, du parquet d'Augsburg.

Selon Siegfried Klöble, du service munichois d'enquête des douanes, les informations de presse voulant que les autorités n'aient pas révélé la découverte pendant deux ans sont exagérées. La découverte est intervenue en 2012 et non, comme cela a été rapporté, en 2011, a-t-il souligné.

Cornelius Gurlitt a depuis la découverte disparu et les autorités allemandes n'ont toujours pas expliqué pourquoi il leur a fallu un an pour dévoiler cette saisie hors normes.

"Nous ne sommes pas en mesure de dire où se trouve l'accusé, nous l'ignorons nous-mêmes", a déclaré Reinhard Nemetz.

"SENSATION INCROYABLE DE BONHEUR"

Les peintures, qui ont été retrouvées dans un état globalement bon, ont été entreposées depuis lors dans un lieu tenu secret. Si les experts s'accordent sur leur énorme valeur artistique, la tâche de les restituer à leurs propriétaires pourrait prendre des années et pose un problème juridique et moral énorme aux autorités allemandes.

Les enquêteurs ont perquisitionné au domicile munichois de Gurlitt, qui aurait plus de 70 ans, après l'avoir surpris en possession de plusieurs milliers d'euros en liquide alors qu'il circulait en train entre Zurich et Munich. C'est cette somme qui, quoique légale, avait attiré leurs soupçons.

"Lorsqu'on se tient devant ces oeuvres longtemps considérées comme perdues ou détruites, et qu'on les voit de nouveau dans un état relativement bon -un peu sales mais pas détériorées-, on est envahi par une incroyable sensation de bonheur", a déclaré Meike Hoffmann, experte en art à l'Université libre de Berlin.

Selon le magazine Focus, Cornelius Gurlitt a vendu occasionnellement des oeuvres d'art et dispose d'un compte bancaire crédité d'un demi-million d'euros.

Le ministre de la Propagande du IIIe Reich, Joseph Goebbels, avait chargé son père, Hildebrand Gurlitt, de vendre à l'étranger des oeuvres d'"art dégénéré" saisies chez des Juifs, afin d'enrichir l'Etat allemand.

Hildebrand Gurlitt avait vendu certaines de ces oeuvres pour son propre profit et avait indépendamment acheté des oeuvres à des marchands d'art juifs que l'on obligeait à vendre.

Après la guerre, il avait convaincu les Américains que, comme il avait une grand-mère juive, il avait été lui-même victime de persécutions. Il avait continué à travailler en tant que négociant d'art. Il est mort dans un accident de la route en 1956.

Sarah Marsh et Michelle Martin; Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mardi 5 nov 2013 à 18:44

    promis elles ne sont pas à moi , sans doute à l'ex de DSK qui pourra ainsi rembourser une pipe à l'insu de son plein gré ou à Fabius père et fils