Des objets du «Phocéa» vendus pour 414.000 euros

le
0

VIDÉO - La multi-millionnaire Mouna Ayoub qui avait racheté le yacht à Bernard Tapie avant de le revendre en 2010 a notamment mis en vente des pièces d'orfévrerie et des robes haute couture signées Jean Paul Gaultier.

La vente de plus de 1000 objets provenant du mythique yacht Le Phocéa de Mouna Ayoub a rapporté 414.309 euros, soit environ deux fois les estimations, a annoncé hier l'Hôtel Drouot. La multi-millionnaire d'origine libanaise Mouna Ayoub avait acheté le Phocéa, ex-yacht de Bernard Tapie, en 1997. Il a été revendu en 2010. Lundi et mardi, elle dispersait aux enchères à Drouot plus de 1.000 objets qui se trouvaient sur Le Phocéa.

Les pièces les plus chères, deux robes haute couture de Jean Paul Gaultier, ont été vendues lundi par téléphone à des clients dont Drouot n'a pas révélé l'identité.

Le modèle «Lascar», robe fourreau marinière prolongée de plumes d'autruche laquées à décors de rayures, a été vendue 35.728 euros. L'ensemble «Bateau-Lavoir» a, lui, atteint 14.000 euros avec les frais.

Par ailleurs, un centre de table en argent de l'orfèvre Buccellati a été vendu plus de 15.000 euros. Une oeuvre de la femme peintre américaine post-impressionniste Gertrude Fiske a été adjugée 16.500 euros.

Le pavillon du Phocéa, qui était hissé quand les propriétaires du yacht étaient à bord, a été vendu 200 euros. «C'est un souvenir personnel. J'ai connu le Phocéa, je suis montée dessus», a raconté à l'AFP l'acheteuse, qui n'a pas donné son nom. La cloche de pont avec la mention «Phocéa» gravée a été vendue plus de 1400 euros.

VIDÉO - Mouna Ayoub, l'ex-propriétaire Phocéa, propose un bon nombre de créations uniques à l'occasion d'une vente aux enchères.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant