Des obersateurs russes lors des législatives

le
0
Une délégation de la Commission électorale russe, accusée de fraudes dans son pays, donne son avis sur les législatives en France.

«En France, les élections se passent d'une manière transparente et la possibilité de fraudes est minimale». Ce commentaire est pour le moins autorisé: il émane d'une juriste de la Commission électorale russe, invitée à Paris par le ministère de l'Intérieur à observer le déroulement du premier tour des législatives.

Du 7 au 11 juin, Elena Doubrovina a passé cinq jours dans notre pays, notamment dans les bureaux de vote de Rosny-sous-Bois et Versailles, à la tête d'une délégation dont la réputation avait déjà précédé la visite: la Commission électorale russe est accusée d'avoir couvert, voire co-organisé les multiples fraudes constatées lors des dernières élections législatives et présidentielle, conduisant à des vagues inédites et ininterrompues de manifestations.

Missions turkmène et haïtienne

Des observateurs du Turkménistan - une dictature d'Asie centrale à peine plus transparente que la Corée du Nord - et d'Haïti - dont le scrutin présidentiel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant